Scorff - Stangala - Ellé, la trilogie du week end!

Scorff – Stangala – Ellé, la trilogie du week end!

We à Quimperlé: 24 et 25 Janvier

Ça commence souvent comme ça les we kayak… Rendez-vous à 18h au BAC un vendredi soir, c’est parti pour le chargement des bateaux, pagaies et victuailles en tout genre pour ces deux jours en direction du grand Ouest! Malgré les armoires normandes de certain(e)s, l’équipée compte de véritables champions du Tétris qui nous permettent de partir à 19h30, heure prévue initialement… Incroyable mais vrai! Des kayakistes ponctuels!
Nous voilà partis avec le camion, suivi (ou précédé) de très près par un bolide rempli de kayakistes. Une petite pause s’organise à l’avance par sms interposés entre le camion et l’équipage de la voiture, histoire de se retrouver et de leur envoyer leurs parts de tarte pour le dessert… Mais raté! Le président loupe l’aire prévue… Tant pis, le bolide et nos compères sont privés de dessert!

Après 5 bonnes heures de route, nous voilà arrivés chez notre hôte, un breton pure souche! Du genre à avoir une plaquette de beurre salé dans chaque poche et à ne jurer que par le pâté Hénaff. Certains iront jusqu’à dire que le pâté Hénaff est un complot, ça n’existe pas, c’est comme l’Islande… BLASPHEME!
Tandis que certains s’émerveillent des travaux réalisés dans la maison, d’autrEs se réjouissent de la température intérieure. Et oui, notre breton a rénové sa maison depuis le we réalisé à la même époque l’an dernier et a installé un chauffage!
Organisation rapide des chambrées, ça gonfle les matelas, cinq minutes après ça roupille… Le voyage en aurait fatigué plus d’un?

Samedi matin… debout 8h! On installe la table géante sur tréteaux et c’est parti pour un petit dej’ aux saveurs locales… Des CREPES! Et du beurre salé! On est en Bretagne tout de même… Tandis que certains continuent avec leur théorie du complot, pour nous expliquer que le matin ça n’existe pas, qu’en réalité c’est aussi un complot, d’autres sont surmotivés pour décoller vite vite pour aller naviguer… On est quand même venu faire du kayak!
Après concertation, il est décidé que ce sera une descente du Scorff pour le matin. Après un peu de route pour rejoindre le point de départ, on retrouve une acolyte kayakiste et bretonne pure souche également, accompagnée de sa sœur et ses chiens… Ça commence à en faire des bretons ! Surtout qu’une bretonne ne vient jamais sans ses crêpes, on ne devrait pas être en rupture de stock!

DSCN8183

Après avoir enfilé nos jupettes et être parés de la tête aux pieds contre le froid, on embarque pour une première descente du Scorff. Tout se passe pour le mieux, un petit bain tout de même pour une kayakiste pas frileuse du tout. Le bain sera même passé inaperçu pour un certain nombre d’entre nous, quelle classe cette kayakiste!
On finit la petite descente assez rapidement, il est donc décidé d’en faire une 2ème. Cette fois-ci, (presque) tout le monde embarque au dessus de la glissière. 2ème descente sous les rayons de soleil, TOUT va bien!

Arrivés au débarquement, ça papote ça papote… Et il est décidé de descendre le Stangala l’après-midi, un affluent de l’Odet, si j’ai bien retenu mes cours de géographie bretonne. On charge donc tous les bateaux, les pagaies dans la poubelle, et c’est parti direction le Stangala! Dans la voiture, les estomacs crient famine tandis que dans le camion ça s’empiffre de fromage! Arrivés au point d’embarquement du Stangala, une pause pique-nique s’impose, ou devrais-je plutôt dire une « pause purée ». Tout le monde prépare sa mixture magique avant de se changer pour le 3ème embarquement de la journée. Je crois que certains ont presque sur le bout de la langue de dire que « la purée est aussi un complot », tellement ils sont pressés de naviguer!

Petite descente du Stangala, jolie petite rivière bretonne, pas de sketchs, tout se passe pour le mieux.

DSCN8262

Après nos trois petites nav’ de la journée, nous revoilà chez notre breton préféré qui espère nous faire croire qu’on est aux Caraïbes en atteignant des températures de +28 degré dans son salon en plein mois de Janvier. Tous en T-Shirt, c’est le Sauna! Notre cuisto prépare une tartiflette, histoire de nous réchauffer un peu plus.

La soirée se termine par un jungle speed endiablé! Ça triche dans tous les sens, ça griffe et ça explose un des tréteaux de la table par la même occasion, mais tout va bien, la table est réparée incognito par un président macGyver! Ya pas à dire, il gère ce président, notre hôte n’y aura vu que du feu. Oops, j’ai vendu la mèche…
Après ces quelques jeux de cartes, la plupart part se coucher et trois irréductibles continuent à papoter jusqu’à pas d’heure, saoulant tous les dormeurs au passage en énumérant les n° de département à 1h du mat’… Heureusement un quatrième vient à la rescousse d’un trou de mémoire au n°30, nous permettant de nous endormir paisiblement sur nos deux oreilles… OUF!

DSCN8290

Dimanche matin… Redebout 8h! On comprend l’explication d’hier. Effectivement, le matin est un complot, surtout après avoir dormi 5h. Mais heureusement, le café et les crêpes, ça c’est pas du complot! Malheureusement il n’a pas plu averse cette nuit (et oui, ca arrive en Bretagne!) et les niveaux d’eau ne sont pas remontés, ne permettant pas une navigation du Haut-Ellé. Malgré une légère déception pour certains, il est décidé que ce sera le Bas-Ellé pour aujourd’hui. Après asticotage de la maison, on est parti pour les Roches du diable… Point d’embarquement du Bas-Ellé!

On part d’abord observer le passage et on commente. Le président du club et celui du CD92 décident d’embarquer dans un K2, histoire de rajouter un peu de piment… un équipage de présidents! Puis vient le moment d’enfiler ses affaires humides de la veille… Et là les regards en disent longs… Qu’est ce que c’est que ce sport de fous? Obligés de se mettre les fesses à l’air en plein mois de Janvier pour enfiler des combis mouillées et des jupettes… Saperlipopette! Ça aussi c’est un complot!

On crapahute avec nos bateaux pour atteindre la rivière. On marche un peu vers l’amont de la rivière pour pouvoir s’échauffer avant les roches! Un compère dans son bateau rouge a le temps de faire 2 fois les roches avant que tout le groupe ne se jette à l’eau. Ça s’échauffe ça s’échauffe!! Deux kayakettes prennent l’option d’embarquer en dessous des roches, on ne les retrouvera que juste après. Après quelques conseils de notre breton national, nous voilà partis dans les roches! Certains s’amusent, stops, bacs, reprises à gogo… D’autres sont plus timides. Mais à ce moment précis, on est tous d’accord, ça valait quand même le coup de se cailler les fesses pour se changer!
Un épervier est lancé en bas des roches, mais je ne parviens plus à mettre le nom sur le vainqueur final… de toute façon c’est comme le jungle speed, que des tricheurs!
Un kayakiste décide qu’il fait un peu trop chaud, et qu’il irait bien goûter un peu à l’eau. Du coup, il nage en bas des roches! Quelle drôle d’idée! Heureusement ya du moniteur au m2, notre nageur est rapidement sauvé.

Après les roches, un petit seuil avec une vague nous permet de jouer un peu. Le K2 des présidents fait le bourrin et essaye de déloger quiconque essaye de surfer dans la vague. Quelques 360 sont réalisés, certains s’amusent à se mettre en travers dans la vague et se demandent bien comment en sortir après! Quelques eskimos pointent le bout de leur nez… On décide de poursuivre notre route.

DSCN8313

DSCN8318

Après de longs planiols, un KGV (Kayak Grande Vitesse) camouflé par des branchages nous rattrape. On se demande bien qui ça peut être… Je crois que les présidents s’ennuient sur le plat.

DSCN2692

Ouf! Sauvé! Une vague arrive! On surfe un peu et de nouveaux eskimos sortent! On sait pas très bien ce qu’ils sont venus faire en Bretagne ceux là… Mais ça arrive! Il faut l’avouer, ils font un peu froid à la tête tout de même…

Puis, on voit un pont, avec un seuil!! De loin, on dirait qu’il fait 10m! De loin… On commence à passer le seuil les uns à la suite des autres sur la passe à gauche. C’est au tour d’une kayakiste qui rate la passe et met son bateau en cravate sur une des piles du pont. Gloups! Mais il n’y a pas à dire, elle a toujours autant de classe qu’hier! Même si ce coup-ci, ce n’est passé inaperçu pour personne. Aucun stress, son bateau finit par se décoincer, elle regagne la rive, TOUT va bien!

DSCN8322

On finit notre petite descente par une succession de planiols avec quelques petits seuils. Un passage nous retient de longues minutes. On essaye de faire la plus belle chandelle avant, arrière, de côté, en fonçant dans le seuil… Bref, on tente et ça marche plus ou moins!

Fin de la descente, tout le monde est content de retrouver ses affaires chaudes, sa purée et ses crêpes! Après une petite navette, c’est déjà l’heure du retour! Pendant que certains roupillent dans le camion, les 3 pipelettes du samedi soir ont abandonné les départements et enfilent des lunettes poissons pour voir en 36 dimensions. Après avoir cassé les oreilles des dormeurs, ils s’endorment à leur tour et se font réveiller en fanfare par la sono mise à fond. VENGEANCE!! Mais sans rancune, on prépare quand même les sandwichs pendant que notre président appuie sur le champignon pour ne pas arriver trop tard… Pas trop quand même! Arrivés au BAC à 21h30, rangement express! Quel we, avec un petit goût de trop peu… Quand est-ce qu’on repart??

Encore un grand merci à notre breton et à tous les participants pour cette ambiance du tonnerre… De Brest?!

Marine

DSCN2663

DSCN2665

DSCN8256

DSCN8253

DSCN8241

DSCN8206

DSCN8205

DSCN2684

DSCN2678

DSCN2675

DSCN2695