Marathon de l'Ardèche 2013

Marathon de l’Ardèche 2013

La 29 ème édition du marathon de l’Ardèche s’est présentée sous de meilleurs hospices que l’année précédente. Le soleil était au rendez vous mais le fond de l’air est resté frais sur les 34 km de descente de Vallon Pont d’Arc à St Martin.

Les photos de bateaux sont peu nombreuses mais c’était une compète, alors …

Niveau d’eau faible mais beau soleil malgré un fond d’air frisquet. 10h, les pirogues, C9 et autres gros équipages sont partis du pont d’arc. Seuls Marion et Pierre y participaient pendant que nous nous préparions 5km en amont sous le barrage de Salavas.

11h, le départ est donné sur deux vagues de bateaux à 50m d’écart. Une belle pagaille de la multitude de bateaux qui couvrent toute la rivière. Mieux vaut ne pas partir en travers … certains testeront … et testeront l’eau fraiche par la même occasion. Les premiers petits rapides et le Charlemagne feront un second écrémage avant le pont d’Arc. La navigation devient alors beaucoup plus fluide 😉

Le point de ravitaillement a été l’occasion de retrouver Clément un ancien du BAC CK qui terminera la descente avec Sébastien et le week end avec tout le groupe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chacun a fait sa descente à son rythme et comme toujours sur ce genre de course, ce sont les derniers kilomètres qui font le plus parler d’eux!
Je dirais même que ce sont les dernières centaines de mètres du portage de l’arrivée qui ont été mortels.
Il y a eu des lièvres et des tortues mais tout le monde est arrivé très honorablement.

La plupart aura tout de même vite récupéré afin d’être prêt pour rejoindre la petite soirée du marathon à Vallon Pont d’Arc pour se remettre d’aplomb avec quelques bières.

La seconde descente le lendemain a été d’un tout autre genre. Les frapadingues commençant une « séance » (que l’on ne fait soit disant pas après un marathon) dès l’entrée des gorges, qui font faut-il le rappeler environ 30km. Ils n’étaient vraiment pas frais à l’arrivée et le reste de la soirée.
K2DPour les tortues, c’était plutôt descente coule à pic suite au grondement d’un K2 sur un rocher … et le bain qui va avec. Quelques kilomètres plus loin, en sortant le bateau de l’eau pour un échange d’équipiers, nous nous apercevons qu’il est 100% autovideur ultrarapide!
Ce sera donc réparation Mc Gyver sur une plage soigneusement sélectionnée … Difficile de faire autrement lorsque la main passe au travers de la quille du K2!

Nous rejoindrons le gite à la nuit où nous attend un gros panier de châtaignes récoltées par Sarah la locale du groupe.
Nous retiendrons ce gite des Bousquets avec sa grande terrasse, sa cheminée, sa super télé muette, son éclairage automatique qui surveille Frédérique lorsqu’il se retourne dans son lit et sa salle de bain open du meilleur effet. 😉

20131111_092821

Au second réveil de ce week-end Ardèchois, la terrasse est une énorme foire aux affaires de kayak. Le vent donne de la voix, les lycras ont fait la java toute la nuit avec les gilets, les casques et les chaises qui ont encore les pattes en l’air … Si l’on rajoute les courbatures, et le panier de châtaignes englouti la veille, il n’y aura pas de kayak aujourd’hui mais le BAC a de la ressource.
Sarah nous a concocté une petite visite de troglodytes très sympathique quoiqu’un peu décoiffante. Juste ce qu’il fallait pour prendre un dernier grand bol d’air avant le retour.

Bref, c’était un super Week-end du BAC CK.