L’eau-vive

L’eau-vive est un des 3 milieux où l’on pratique le canoë-kayak (le contraire de l’eau calme, ou de la mer, mais qui elle n’est pas forcément calme). En bref, l’eau-vive, c’est la rivière, les torrents, les chutes, le courant et les vagues… Tout un terrain de jeu! Et au BAC CK, l’eau-vive, c’est notre spécialité.

Bien que tous les styles y soient permis (raft, slalom, descente, freestyle… etc), le plus souvent notre pratique consiste à descendre une rivière en groupe, dans des petits kayaks monoplaces maniables et résistants, pour le plaisir, les sensations, et aussi les paysages! La discipline s’appelle la haute-rivière, ou rivière sportive.

Afin de descendre un cours d’eau en toute sécurité, naviguer en groupe est une nécessité : Chacun doit rester maître de son kayak afin d’éviter les obstacles, et s’arrête régulièrement pour assurer la sécurité de ses comparses. Il faut imaginer un ballet incessant de kayaks, se jetant dans les « passes » et stoppant dans les contre-courants, à tour de rôle pour assurer la descente. Plus la rivière est engagée, plus la descente est lente: il faut multiplier les pauses dans les « contres », parfois aller reconnaître un passage à pieds, disposer des équipiers encordés sur le rivage, ou même contourner un obstacle trop dangereux. Mais les sensations ressenties, en groupe, dans des paysages grandioses, naturels et isolés, sont à la mesure des efforts déployés!

Navigation en groupe sur l'Eyrieux, en Ardèche (2010)

Navigation en groupe sur l’Eyrieux, en Ardèche (2010)

Evidemment, chaque rivière a son public, et toutes ne sont pas accessibles à un débutant. Les rivières sont classifiées par niveau de difficulté (de I à VI), et nous avons la chance de pratiquer dans un pays aux rivières nombreuses, où il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux. Au BAC CK, en ce qui nous concerne, l’école de pagaie a pour objectif de former les adhérents à l’eau-vive, afin de les faire progressivement découvrir la rivière sportive.
Les premières sorties se font sur la Seine, puis sur des petites rivières d’Île de France, de classe I-II.

Arches de la basse Cure

Initiation à la rivière sur la basse-Cure, à Malassis (2012)

Viennent ensuite les premières sorties sur les bassins artificiels de la région: Corbeil-Essonne, Cergy-Pontoise, Vaires sur Marne (bientôt), plus techniques, mais très sécurisés…

DSC03193

Panoramique surle bassin artificiel de Cergy-Pontoise (2013)

En hiver, on profitera de la chaleur des piscines pour vous apprendre la pratique de l’esquimautage (manoeuvre qui consiste à se remettre à l’endroit tout seul après s’être renversé).

Seance-piscine-esquimautage-5

Cours d’esquimautage au chaud (Archives BAC)

La saison avançant, d’autres rivières s’ouvriront à vous, dans le Morvan, la Sarthe, la Normandie, la Bretagne…

DSCN8262

Joyeux drilles sur la Stangala, en Bretagne (2015)

…pour finalement, après quelques saisons de pratique, nous rejoindre sur nos terrains de jeux favoris aux doux noms de Vézère, Eyrieux, Chalaux, Durance, Guil, Engadinn, Loisach…

Stop saut du Loup

Le groupe du BAC au départ de la Vézère, Concentration Hte-Vézère 2015

Le président dans l'escalier de la Peyre

Sébastien dans l’escalier de la Peyre, sur l’Agout, dans le Tarn (2012)